" (...) Mais je dis que

 

le loisir intérieur,

qui est tout autre chose

que le loisir chronométrique,

se perd.

unnamed.jpg

Nous perdons

cette paix essentielle

des profondeurs de l'être,

IMG-4863.jpg
WhatsApp%20Image%202021-02-15%20at%2011.34_edited.jpg
IMG-4836.JPG
IMG-4863.jpg
WhatsApp%20Image%202021-02-15%20at%2011.34_edited.jpg
IMG-4836.JPG
WhatsApp%20Image%202021-02-15%20at%2011.34_edited.jpg

Cette absence sans prix 

pendant laquelle

les éléments

les plus délicats de la vie

se rafraîchissent et

se réconfortent,

IMG-4863.jpg
WhatsApp%20Image%202021-02-15%20at%2011.34_edited.jpg
IMG-4836.JPG
IMG-4863.jpg
WhatsApp%20Image%202021-02-15%20at%2011.34_edited.jpg
IMG-4836.JPG

Cette absence sans prix 

pendant laquelle

 

l'être,

en quelque sorte,

se lave

du passé et du futur,

de la conscience présente,

des obligations suspendues

et des attentes embusquées...

jaune.jpg

Point de souci,

point de lendemain,

point de pression intérieure;

Une sorcière pas comme les autres.jpg

mais une sorte de

repos dans l'absence,

une vacance bienfaisante,

qui rend à l'esprit

 

sa liberté propre" 

Paul Valéry, Le bilan de l'intelligence

IMG-4863.jpg
WhatsApp%20Image%202021-02-15%20at%2011.34_edited.jpg
IMG-4836.JPG
IMG-4863.jpg
WhatsApp%20Image%202021-02-15%20at%2011.34_edited.jpg
IMG-4836.JPG

Intention

Ne pas courir...

Regarder, écouter, sentir, toucher, goûter...

Emportée par le flux des autres, 

j'en ai perdu mon tempo. 

Aujourd'hui, avec mes couleurs, et accompagnée des mots de Paul Valéry, je voudrai accompagner des femmes qui cherchent et qui combattent presque pour trouver leur propre tempo. 

Je souhaite poser mon regard sur leur temporalité. 

Mettre en avant leurs combats personnels.  

Prendre leur courage pour modèle.

Les prendre pour modèle. 

En décembre 2020, je lançais un appel auprès d'une vingtaine de femmes mères, pour une série de portraits : 

Ce sont vers les mères qui m'entourent

et qui ont souvent leur esprit tourné vers 1000 tâches

que mon regard veut se tourner.

Entre nos idéaux de mères parfaites, notre besoin d'activité, notre recherche d'épanouissement professionnel, et les injonctions au bonheur que nous voyons quotidiennement,

 

C'est vers vous que je veux poser mon regard et mes couleurs.

Regarder avec vous la question du temps, la question des gestes,

de l'évasion, de l'ambition, de la banalité....

Vous connaissez mon travail sur le quotidien, les gestes répétitifs,

les idéaux, les motifs personnels, les évasions, les équilibres...

Cette série de portraits s'inscrit dans cette continuité.

Grâce à elles, je peux aujourd'hui continuer mon projet et proposer à d'autres femmes un regard artistique et coloré sur ce qu'elles traversent. 

" (...) Mais je dis que le loisir intérieur,

qui est tout autre chose que le loisir chronométrique,

se perd.

Nous perdons cette paix essentielle des profondeurs de l'être,

cette absence sans prix,

pendant laquelle les éléments les plus délicats de la vie

se rafraîchissent et se réconfortent,

pendant laquelle l'être,

en quelque sorte,

se lave du passé et du futur,

de la conscience présente, des obligations suspendues

et des attentes embusquées...

Point de souci, point de lendemain,

point de pression intérieure;

mais une sorte de repos dans l'absence,

une vacance bienfaisante,

qui rend à l'esprit sa liberté propre" 

Paul Valéry, Le bilan de l'intelligence